Expérimentation · Museare à Montréal

Montréal, capitale-créative Nord Américaine?

C’est en ces termes que l’on pourrait qualifier la capitale Québécoise, tant son dynamisme et sa capacité à ré-imaginer la ville sont époustouflants. Dans le sillon du développement du mouvement du « Placemaking »,  Montréal voir fleurir une multitude d’initiatives citoyennes, collectives et institutionnelles, pour repenser les espaces urbains, en permettant aux citoyens de s’y impliquer. 

Véritable fer de lancement des industries culturelles et créatives, un réseau d’acteurs se construit progressivement autour d’un secteur créatif en pleine explosion. Avec une volonté débridée des institutions publiques de permettre aux innovateurs de choisir la ville comme laboratoire à ciel ouvert,  tous les ingrédients semblent alors réunies pour en faire un paradis pour  » makers « .

Utopie ou réalité? C’est pour en avoir le coeur net que Museare a choisit de lancer un projet d’expérimentation sur place pendant 6 mois, à partir du 1 janvier 2019.

Mené par Waël Smali, le fondateur de Museare à l’objectif d’explorer le marché, en testant notre approche projet sur des nouveaux terrains d’expérimentations. Accompagné par Charlotte Olivier, étudiante-entrepreneuse Québécoise, ils posent ensemble les bases d’une nouvelle offre de conception et réalisation d’installations interactives au Québec, et confrontent nos concepts sur le sol Canadien. 

 

Un nouveau concept Museare à Montréal 

C’est dans ce cadre que  nous expérimenterons une nouvelle installation, nommée  « PANORAMA »  Elle propose un nouveau médium de découverte d’un quartier, d’un lieu, d’un événement, à travers des modules  interactifs disposés dans l’espace public. Ce sont des outils de ré-appropriation urbaine, créateur de véritables interactions entre les publics. 

Ces modules interactifs sont conçus pour être installés dans l’espace public par paire, à 1 kilomètre maximum l’un de l’autre. Un système de communication sans-fil intégré dans les modules permet aux personnes situés à proximité  de chacun d’entre eux d’entrer en communication avec des inconnu.e.s, de manière aléatoire, par le biais de leurs interactions avec l’installation. 

Ce projet est soutenu par la CJE de Montréal à travers l’obtention d’une bourse d’expérimentation.

Visuel de l’installation présenté à Montréal

Laisser un commentaire